Connexion

Année 2008

POINT.DOC
 

point.doc

un projet en trois espaces / temps sur l’accès au document dans l’art contemporain et sa recherche

 

Hypothèse pour une histoire 
A partir des archives de la Collection Herbert 
Vernissage le 24 mai 2008 à 18h 
25 mai – 24 août 2008, Salon Rouge du Magasin

The Instant Archive 
Proposition de documents de et sur 1989-1990 
www.ecoledumagasin.com/session17

Access To Document / Access Through Document 
Conception du n°22 du journal horsd’œuvre 
Parution 20 juin 2008, diffusion gratuite  

 

Cette année, la 17ème Session de l’Ecole du Magasin, formation internationale aux pratiques curatoriales, a eu l’opportunité de travailler sur la collection privée d’Annick et Anton Herbert. Loin de la frénésie spéculatrice et mondaine qui domine le marché de l’art actuel, ces collectionneurs belges ont rassemblé depuis 1972 des pièces majeures de l’art minimal, conceptuel et arte povera dans une ancienne usine de Gand qu’ils ont aménagée pour y vivre avec leurs œuvres.

La collection, réputée pour sa rigueur, a fait l’objet de quatre expositions depuis 1984 dont la dernière, Inventaire, œuvres et documents de la Collection Herbert en 2006 au Macba, mettait l’accent sur l’importance des archives considérées comme une extension de la collection d’œuvres qu’elles complètent et enrichissent. Ces archives, qui renferment des ensembles de documents soigneusement collectés sur une centaine d’artistes contemporains, sont un enjeu important de la future Fondation Herbert, dont l’ouverture prochaine est très attendue en Belgique et en Europe. Encore peu publiés, ces documents seront au cœur de l’exposition Hypothèse pour une histoire présentée par la Session 17 dans le Salon Rouge du Magasin à partir du 24 Mai 2008.  

 

Annick et Anton Herbert conçoivent leur collection comme un « discours sur le monde », inscrit dans une temporalité articulée autour de dates clés à forte connotation symbolique : 1968 comme le début de leur activité de collectionneurs, 1989 comme passage à une nouvelle génération d’artistes (Martin Kippenberger, Franz West, Mike Kelley), 2000 comme date de « fin » de la collection.

Nous avons alors envisagé la collection (archives comprises) comme une capsule temporelle à ouvrir pour, à travers une sélection restreinte de documents et leur exposition, activer leur potentiel de réinterprétation pour un public contemporain. Jouant le jeu des générations, nous avons établi un critère temporel : 1989-1990, dates qui marquent un tournant dans la pratique des collectionneurs, mais aussi dans l’histoire de l’art (explosion du marché, mondialisation) et dans l’histoire politique, sociale et économique (fin de la Guerre Froide, lutte contre le SIDA, démocratisation d’Internet…), et dont les effets résonnent encore aujourd’hui.

Dans la perspective de l’ouverture des archives dans le cadre de la Fondation Herbert, destinée avant tout à un public de chercheurs, nous avons souhaité mettre à jour une réflexion critique sur deux problématiques qui fondent les pratiques contemporaines de l’art et de sa recherche : celle du passage d’un espace privé à un espace public ; et celle, conjointe, de l’accès au document, qui évolue en même temps que les outils offerts par les nouvelles technologies. 
Les trois espaces et temporalités du projet point.doc sont autant de propositions complémentaires qui explorent les possibilités d’accès et d’usage du document, conçu comme un potentiel à réactiver par et pour un public.  

 

Hypothèse pour une histoire 
A partir des archives de la Collection Herbert 
Vernissage le 24 mai 2008 à 18h 
25 mai – 24 août 2008, Salon Rouge du Magasin

Présentation d’une sélection de documents issue des archives de la collection Herbert. Datant de 1989-1990, lettres d’artistes, reproductions d’œuvres, schémas annotés, mais aussi cartons d’invitation, posters ou articles de presse proposent un regard orienté sur cette période clé pour l’histoire intime de la collection, mais aussi l’histoire de l’art et l’histoire socio-politique.

 

The Instant Archive 
Proposition de documents de et sur 1989-1990 
www.ecoledumagasin.com/session17

The Instant Archive se propose d’ouvrir à un public élargi la réflexion sur le rôle d’Internet dans l’accès au document, qui induit notamment la question du droit d’auteur. Conçu comme le quatrième mur de l’exposition Hypothèse pour une histoire, cet espace en étendra les possibilités sur le web, en proposant une lecture contemporaine de 1989-1990 à travers textes, liens et bibliographies à lire, télécharger, imprimer ou partager.

Il s’insère dans le site Internet conçu par la Session 17 comme espace de publication, de documentation, d’archivage et de communication pour ses recherches sur la collection privée ou les pratiques curatoriales, et de diffusion pour le projet point.doc.

 

Access To Document / Access Through Document 
Conception du n°22 du journal horsd’œuvre 
Parution mi juin 2008, diffusion gratuite

Conception éditoriale du n°22 du journal horsd’œuvre : en réponse à une carte blanche de l’association Interface, lancement d’un appel à réflexion auprès d’artistes, curateurs et théoriciens qui traitent eux-mêmes la problématique de l’accès et du document à travers leur pratique.

Avec des contributions de : 1:1projects (I), Atelier Boronali (Stéphanie Elarbi et Laurent Prexl) (F), Julieta Aranda (EU), Patrick Bernier et Olive Martin (F), Marco Bertozzi (I), Enrico Bisenzi et Claudio Parrini (I), Jakob De Chirico (I), Neil Cummings et Marysia Lewandowska (UK), Cécile Dazord (F), Carola Dertnig et Juma Hauser (A), Guillaume Desanges et François Piron (F), documentsd’artistes (F), Mounir Fatmi (F), Kirsten Forkert (C), Vera Frenkel (C), Renée Green (EU), Jeff Guess (F), Thomas Hirschhorn (Ch), Eric Mangion (F), SARL Grore Image (F), Stefanie Seibold (A), Eric Watier (F).  

Contact

PARTICIPANTS

Virginie BOBIN

Lucile BOUVARD

Frida CARAZZATO

Maria GARZIA

Julia KLÄRING

Silvana SILVEIRA


Site de l'année