Connexion
BIVOUAC #5 - Gestes rituels, entre art et culture
/ Il est temps de rallumer les étoiles

SAM 23 FÉV À 17H
« GESTES RITUELS, ENTRE ART ET CULTURE  »

Rdv à la Chapelle Notre Dame des Neiges, Le Villaret

/ Entrée libre 

 

/ En partenariat avec l’association Puits’art dans le cadre de leur événement « Se rencontrer »

Le collectif Puits’art est une association d’artistes, artisans, amis, rassemblées autour d’une chapelle vétuste, Notre Dame des Neiges, située sur la friche au bord d’un terril à Susville près de La Mure d’Isère.

 

- - - -  

Invitée : Célia Gondol 

 

- - - -

 

Projection de deux films de Célia Gondol, suivi d'une discussion avec l'artiste :

 

Agreement in compassion, Rio gesture, Alegria, 2016

Agreement in compassion, Nakhom Pathom gesture, offering, 2015

 

Les deux vidéos présentées forment un diptyque asymétrique intitulé Agreement in compassion.
La même action y est réalisée dans deux lieux distincts. Un premier geste d’offrande déposé par Sareena Sattapon à Bangkok en 2015, puis transmis à Clarissa Baumann et réinterprété à Rio en 2016. Dans les villes de Bangkok et Rio, deux femmes recouvrent de feuilles d’or des plantes de leur pays. Offrande habituellement destinée aux idoles sacrées, la pellicule métallique vient ici protéger d’éphémères feuillages, dont l’existence – néanmoins cosmique – dépend directement des rayons du soleil. Les doreuses ont chacune leur gestuelle propre, exprimant une identité, un environnement, une culture. Rédigé par l’artiste, le chant qui accompagne l’œuvre est un poème cosmogonique célébrant la liaison et la déliaison de l’Univers, dont la matière tournoie en d’infinies spirales – nous y compris, infimes danseurs embarqués malgré nous. 
Hélène Meisel, 2018

 

Biographie :

Célia Gondol (née en 1985 à Grenoble et vit à Paris) inscrit sa démarche dans une attention de tous les instants. L’enjeu de ses interventions et installations se situe dans ce que l’on nommerait le temps de l’expérience. Son travail s’inscrit dans les domaines de l’astrophysique, du champ chorégraphique, ou encore philosophique et spirituel. A travers ses installations, performances et vidéos, l’articulation d’un geste ou d’une voix ; l’artiste questionne les limites de la représentation et les possibilités de transmissions ou d’interprétations que peut contenir une œuvre. Chaque temps de travail peut être ainsi pensé pour être rejoué, réinterprété, transmis et perpétué.

Célia Gondol a récemment exposé à La Criée / Frac Bretagne à Rennes, Sogn & Fjordane Art Museum en Norvège, au Forum Hermès Ginza à Tokyo et au Palais de Tokyo à Paris avec la Fondation d’entreprise Hermès. En 2017 elle a participé au festivals de performance Do Disturb au Palais de Tokyo et Verbo de la Galeria Vermelho à São Paulo au Brésil, et a exposé pour Salon de Montrouge et la Bourse révélation Emerige. Elle présente en octobre 2018 une exposition personnelle à la galerie MONTEVERITA à Paris.
Celia Gondol est artiste plasticienne et danseuse. En parallèle elle est interprète pour diverses compagnies de danse.

 

 

SAT, FEV 23, 5PM
« RITUAL GESTURES, BETWEEN ART AND CULTURE  »

Meeting point : Chapelle Notre Dame des Neiges, Le Villaret

/ Free admission

 

/ In partnership with the association Puits’art as part of their event “Se rencontrer”
The collective Puits’art is an association of artists, artisans, and friends gathered around a run-down chapel of Notre Dame des Neiges (Our Lady of the Snow) located in the wasteland bordering a slag heap in Susville near La Mure d’Isère

 

- - - -  

Guest : Célia Gondol 

 

- - - -

 

Screening of two films by Celia Gondol, followed by a discussion with the artiste :

 

Agreement in compassion, Rio gesture, Alegria, 2016

Agreement in compassion, Nakhom Pathom gesture, offering, 2015

 

The two featured videos form an asymmetric diptych entitled Agreement in Compassion. The same action is carried out in two different places. The first gesture of offering was made by Sareena Sattapon in Bangkok in 2015, then transmitted to Clarissa Baumann and re-executed in Rio in 2016. In the cities of Bangkok and Rio de Janeiro, two women cover indigenous plants with gold leaf. This offering is traditionally meant for sacred idols, and the metallic film protects the ephemeral foliage whose growth—however cosmic—is directly dependent upon sunlight. Each of the gilders possesses her own techniques that express an identity, an environment, and a culture. Composed by the artist, the song that accompanies this work is a cosmogonic poem celebrating the binding and unbinding of the Universe, where matter spirals into infinity—including our own selves, minuscule dancers swept up against our will.

Hélène Meisel, 2019

 

Biography :

Célia Gondol was born in 1985 in Grenoble and lives in Paris. Her approach to her craft is characterized by attentiveness to every moment. Her interventions and installations address the issues of what we would call time and experience. In her work the artist draws upon the fields of astrophysics, choreography, philosophy and spirituality. She uses her installations, performances, and videos to articulate a gesture or a voice. She challenges the limits of representation and the possibilities of transmission or interpretation that a single work is capable of containing. Working time can thus be considered through the lens of reenactment, reinterpretation, transmission, and perpetuation.

Célia Gondol’s work has recently been exhibited at La Criée/FRAC Bretagne in Rennes, Sogn & Fjordane Art Museum in Norway, Forum Hermès Ginza in Tokyo, and Palais de Tokyo in Paris with the support of Fondation Hermès. In 2017, she participated in performance festivals Do Disturb at the Palais Tokyo and Verbo de la Galeria Vermelho in São Paulo in Brazil, as well as showed her work at the Salon de Montrouge and the Bourse Révélations Emerige. In October 2018 she had a solo exhibition at the MONTEVERITA Gallery in Paris.

Célia Gondol is a visual artist and dancer. She also performs with various dance companies.