Connexion
MARCHES à suivre !
# académie de la marche

Comme la marche ne peut s’entendre sans son effective activation, une dizaine d’artistes proposeront des marches tous azimuts entre avril et juillet 2018.

 

Jeu 26 avril à 18H30
ÉTANT DONNÉ UNE FAÇADE
Anne-Sophie Turion & Pia de Compiègne

 

Exploration urbaine, sur une ou plusieurs rue(s), les habitant.e.s prennent la parole directement depuis leur interphone. À travers chaque voix se dessine un lieu singulier. Le.la spectateur.rice écoute ainsi la vie intérieure d’un quartier.

Anne-Sophie Turion est née en 1985 à Paris, elle vit et travaille entre Paris et Marseille. Son travail prend autant la forme de performances, installations ou dispositifs sonores. Elle crée des “lieux communs”, des plages de temps et d’espace où peuvent se mélanger l’intime et le collectif, l’anecdotique et le grandiose. Pia de Compiègne est née en 1986 à Paris. Scénographe, elle mène de multiples projets où les arts plastiques et le théâtre s’entremèlent. En 2015, elle conçoit l’espace Underground Democracy, une expérience radio en direct avec les journalistes Aurelie Charon et Caroline Gillet.


Au MAGASIN des horizons - Gratuit
Infos & résa : reservation@magasin-cnac.org

- - - -

Sam 16 & dim 17 juin
SUITES POUR MARCHE PÉRIPATÉTICIENNE
Johanna Rocard

 

C’est une marche collaborative à deux inconnu.e.s. L’un.e prend le pas en silence, l’autre, à sa suite, lui partage un savoir pendant 15 minutes : une pensée intime, une recette de cuisine secrète, le récit d’un livre ou d’une scène de vie, une recherche en cours, le portrait d’un être aimé... À la fin du temps imparti, les rôles s’inversent. 

Née le 2 janvier 1985, Johanna Rocard, artiste rennaise, travaille sur l’imaginaire et les images qui nous entourent. Photographies d’actualité, films, iconographie religieuse, unes de journaux, banderoles de manifestations sont effacées, mélangées, recouvertes jusqu’à leur faire perdre leur sens premier. Ses installations nous questionnent sur le rapport que nous entretenons avec cet imaginaire collectif.


À La Bifurk
En partenariat avec le CCN2 / Grand Rassemblement 4

- - - -

Sam 16 juin
RANDO QUEER
Anthony Merlaud & Thibaut Lecront

Avis aux Drag King, Drag Queen, Faux Queens and Kings et à celles et ceux qui veulent découvrir les limites de leurs genres. Partir marcher dans la nature, et se transformer en chemin, en se jouant des codes établis !
Anthony Merlaud est régisseur lumière principalement pour des projets de danse contemporaine. Il a travaillé avec de nombreux artistes dont François Chaignaud, Steven Cohen, Latifa Laâbissi,…Depuis 2014 il parfait le personnage d’Aloée Verra, créature hybride qui se joue des codes féminins tout en affirmant son corps masculin. Thibaut Lecront est photographe, cavalier et passionné de théâtre et de montagne. Installé à Grenoble depuis 2015 il enrichit son travail sur les sexualités en travaillant avec l’association Aides. En parallèle il développe les personnages MisterFox et LadyCat, deux personnalités baroques, qui abordent la sexualité et le genre en dehors des normes.


En partenariat avec le CCN2 / Grand Rassemblement 4
Réunion préparatoire le mercredi 06 juin à 18h30
Infos & résa : reservation@magasin-cnac.org

 

- - - -

MER 11 Juillet À 04H
« MANTRA DE L’AUBE » - OUVRIR LE JOUR -
Bastien Mignot 

Partir avant l’aurore pour une vallée et marcher ensemble dans un noble silence. Voir le jour se lever, écouter, sentir. Un mantra de l’aube pour ouvrir le jour collectivement. Un salut vers toutes les entités non-humaines, animées ou non animées...
Né en 1980 à Paris, Bastien Mignot, danseur et chorégraphe, a un travail artistique qui consiste en des réinventions de rituels. C’est un travail protéiforme et sensible où se rencontrent des inspirations et des obsessions multiples volontairement non hiérarchisées. La ruine, le paysage, les mythes et les traces laissées sur terre par l’activité humaine en sont les principaux champs d’exploration.

Gratuit 
Infos & résa : reservation@magasin-cnac.org 

 

- - - -

SAM 26 MAI & JEU 12 Juillet
Horizon retrouvé
Marco Godinho

Balades inédites pour aventurier.ères de tous poils ! Réalisation collective : des marches à expérimenter, des balades pour arpenter Grenoble et ses environs ensemble en quête de bouts de fils, ficelles, cordes qui mis bout à bout formeront un horizon…

Né en 1978 au Portugal, Marco Godinho partage sa vie entre Paris et le Luxembourg. Dans un esprit conceptualiste, il s’intéresse à la perception subjective du temps et de l’espace par en questionnant les notions d’errance, d’exil, d’expérience, de mémoire et de temps vécu….

>> Du 09 au 15 juillet, Marco Godinho sera en résidence aux Adrets, en Belledonne, pendant le Festival de l’Arpenteur / Scènes obliques
SAM 26 MAI / En partenariat avec la MDH Chorrier-Berriat

 

 

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

MARCHERONT AUSSI EN ISÈRE…

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

 

Jean-Christophe NORMAN
Ulysses, a long way (Grenoble)
27 avril > 02 mai

Depuis 2013, Jean-Christophe Norman a entrepris une œuvre au long cours intitulée Ulysses, a long way, qui consiste à réécrire entièrement le livre de James Joyce sous la forme d’une ligne continue écrite sur le sol des villes qu’il traverse de par le monde : Tokyo, Marseille, Phnom Penh, Palerme, Gdansk, Paris… Grenoble sera une étape de son long périple ! Vos pas croiseront peut-être les siens...

Profondément influencée par Borges, l’œuvre de Jean-Christophe Norman (né en 1964 et travaille à Marseille) prend la forme de performances, de marches, d’écritures, de photographies ou de dessins pour interroger les notions de temps, de territoire et de copie. Depuis 2006, Jean-Christophe Norman développe une suite d’explorations systématiques de grands ensembles urbains à travers le monde avec des principes d’analogie, de superposition et d’évocation d’espaces géographiques autres en reproduisant précisément par la marche les contours d’une ville dans une autre.

 

- - - -

BEatriz TOLEDO & Carolina E. SANTO
À la recherche des pierres qui tombent
27 avril > 11 mai

Le 17.02.2016 vers 18h20, 3 impacts de météorite ont touché l’Isère. Certains ont vu une boule de feu, un feu d’artifice, une pluie de météorites, ou encore un ovni… Les deux artistes partent marcher à la recherche de ces pierres tombées du ciel, en quête de témoignages et d’histoires survenues ce soir-là.

Beatriz Toledo travaille entre photographie et espace. Depuis 2016, elle centre sa recherche autour des pierres et des minéraux, au départ pour leur caractère d’élément premier de la sculpture et ensuite pour leur charge symbolique et leur nature à la fois brute et d’objet muséal. Carolina E. Santo utilise la marche comme processus de création. Depuis 2015, sa pratique du terrain répond à une dramaturgie préalablement définie dont les contours extrêmes et/ou déviants visent à produire une expérience poétique et politique du lieu, expérience qui façonne à son tour l’œuvre plastique.

 

- - - -

PauliNe DELWAULLE & Sébatien Cabour
Mon Bleu, Mont Blanc
15 > 31 juillet

En résidence de recherche au Rocher Blanc en Belledonne, les deux artistes préparent leur ascension du Mont Blanc ! mon Bleu, Mont Blanc, un projet pour revendiquer le bleu du ciel ...

>> L’ascension finale en septembre est soutenue par le réseau Altitudes, réseau d’art contemporain en territoire alpin, Archipel art contemporain à Saint-Gervais Mont-Blanc et la Villa du Parc, centre d’art contemporain, Annemasse.

Pauline Delwaulle est née en 1988 à Saint-Pol-sur-Mer et travaille entre Tourcoing et Paris. Chaque projet est une sorte d’aventure, une expérience. Puisant à la fois dans le documentaire, l’art contemporain et la littérature, son travail se développe en rhizome. Un même projet se déploie en plusieurs médiums au gré des découvertes. Actuellement, elle travaille sur l’idée de paysage sémantique, à travers des films et oeuvres numériques. Sébastien Cabour partage ses activités entre création artistique et ingénierie sonore : radio, cinéma, art contemporain. Il réalise des installations sonores ou des pièces radiophoniques, souvent en référence à des lieux, une route, un parcours ; des mixages qui réinterprètent des récits. Son travail gravite autour de la lumière, la cartographie, le voyage.