Connexion
Mouvement perpétuel, essayer dire
Rétrospective Marion Baruch

>> Voir la visite virtuelle <<

 

Exposition dans les murs

Du 29 octobre au 13 décembre 2020

Commissaire invité : Noah Stolz

 
Deuxième étape d’un cycle d’expositions rétrospectives dédiées à
l’oeuvre de Marion Baruch, le Magasin des horizons présente pour la première fois en France, sous le commissariat de Noah Stolz, une sélection de nouvelles installations de l’artiste autour de sculptures en tissu de différentes dimensions, réalisées avec des restes des ateliers de confection du prêt-à-porter. C'est de la plus grande de ces installations que l'exposition tire son nom. Imposante, de par sa taille, elle se matérialise entièrement de tissus, issus de déchets
de l’industrie de la mode. Loin de se positionner, en tant qu'objet
moralisateur, elle célèbre la vie des formes, la richesse de leur festival
de répétitions et variations. Un événement essentiel portant
la signature du Magasin à ne pas manquer !
 
En partenariat avec le Kunstmuseum de Lucerne, Suisse.

__

Biographie : 

 
Née en 1929 en Roumanie, Marion Baruch vit et travaille aujourd’hui à Gallarate (Italie).
 
D’origine roumaine et juive, Marion Baruch est née à Timisoara, territoire auparavant hongrois. Dès sa plus jeune enfance, elle parle le hongrois et l’allemand à la maison, puis le roumain, langue imposée à l’école. Pendant la 2ème guerre mondiale, interdite de se rendre à l’école publique, elle a la possibilité d’étudier dans une école privée française. En 1950, elle immigre en Israël. Sa formation se déroule en 3 temps. Elle débute à Bucarest dans une académie écrasée sous les dogmes socialistes puis continue à Jerusalem, dans la Bezalel Academy, une école inspirée du Bauhaus dont le directeur est Mordecai Ardon. Exposant au Micra Studio de Tel Aviv, elle gagne une bourse d’études et repart pour l’Italie où elle fréquente l’Accademia di Belle Arti di Roma.
Bien que sa formation initiale soit la peinture, elle ne mettra que peu d’années pour commencer à s’intéresser à toutes sortes d’expressions.
 

__
Commissaire invité : Noah Stolz

 
Le Commissariat de l’exposition est assuré par Noah Stolz. Commissaire d’exposition indépendant et producteur de film d’artiste, il a été rédacteur des pages italiennes de Kunst Bulletin de 2004 à 2009. En 2004, il fonde La Rada, lieu d’art indépendant à Locarno, dont il assure le programme jusqu’en 2009, date à laquelle il est rejoint par Patrick Gosatti. Ensemble, ils ont également été les curateurs des arts visuels du festival Les Urbaines à Lausanne. De 2009 à 2016 il fait également partie de la Commission Fédérale de l’Art auprès de l’Office Fédéral Helvétique de la Culture. En 2013, il organise le
Prix de la Société des Arts de Genève, remis à Gianni Motti et en 2016 l’exposition à Genève du Prix Kiefer Hablitzel. Depuis 2014 il travaille à la conception d’un projet articulé qui est sensé changer la manière d’affronter la création d’événements. Le projet Stella Maris est à la fois une archive et une plateforme pour la production de projets de recherche et la diffusion des contenus élaborés à travers des événements qui ont été présentés dans des nombreuses institutions suisses et italiennes.

Depuis 2016 Noah Stolz est aussi pilote du projet de Real Estate et de l’archive Marion Baruch, une artiste de 1929 né à Timosaoara et résidante à Milan.
 
 
 
 

 

Voir la visite virtuelle

 

 

>> Virtual tour <<

Exhibition from october, 29 to décember, 13, 2020

Curator invited: Noah Stolz


 

Marion Baruch has emerged as an unclassifiable artist whose production adopts many different paths. Her work oscillates between design, relational art, which she helped pioneer, and studio practice, which she has recently taken up by transforming scrap material from the textile industry.

 

In paterniship with the Kunstmuseum of Lucerne, Switzerland.
 

__

Biography: 

 

Born in 1929 in Romania, Marion Baruch lives and works today in Gallarate (Italy).

 

Of Romanian and Jewish origin, Marion Baruch was born in Timisoara, formerly Hungarian territory. From an early age, she spoke Hungarian and German at home, then Romanian, the language imposed at school. During World War II, forbidden to go to public school, she had the opportunity to study in a French private school. In 1950, she immigrated to Israel. Her training takes place in 3 stages. She began in Bucharest in an academy crushed under socialist dogmas, then continued in Jerusalem, in the Bezalel Academy, a school inspired by the Bauhaus whose director was Mordecai Ardon. Exhibiting at the Micra Studio in Tel Aviv, she won a scholarship and left for Italy where she attended the Accademia di Belle Arti di Roma.
Although her initial training was in painting, it would take only a few years for her to begin to take an interest in all kinds of expressions. »

 

__
Curator invited: Noah Stolz

The exhibition is curated by Noah Stolz. Independent curator and producer of artist's film, he was editor of the Italian pages of Kunst Bulletin from 2004 to 2009. In 2004, he founded La Rada, a place where the of independent art in Locarno, of which he is a is running the program until 2009, date on which he is joined by Patrick Gosatti. Together they have were also the curators of the arts visuals of the festival Les Urbaines in Lausanne. From 2009 to 2016 he is also part of the Federal Art Commission at the Swiss Federal Office of Statistics of Culture. In 2013, he organizes the
Award of the Arts Society of Geneva, handed over to Gianni Motti and in 2016 the exhibition in Geneva of the Kiefer Hablitzel Prize. Since 2014 he works on the design of a project articulated that is supposed to change how to face creation events. The Stella Maris project is both an archive and a platform for production of research projects and dissemination content developed through events that were presented in many institutions Swiss and Italian.

Since 2016 Noah Stolz is also pilot of the Real Estate project and the Marion Baruch archive, an artist born in 1929 in Timosaoara and resident in Milan.